Situation actuelle des coraux

Temps de lecture 2 minutes

Construisant les plus grands édifices de la planète, les coraux n’occupent que 0.25% des océans. Ils sont responsables de plus de la moitié de l’oxygène que nous respirons et abritent 25% de la vie marine. Aujourd’hui, à cause de l’activité humaine, ils font face à de nombreux périls et sont en danger de disparition.

Les émissions de gaz à effet de serre réchauffent dangereusement les océans provocant un blanchiment anormal des coraux (le Bleaching). La hausse des océans et la plus grande violence des tempêtes font de gros dégâts sur les barrières coralliennes.

Les cocktails de produits chimiques rejetés en mer ont un impact particulièrement destructeur en modifiant l’acidité (le Ph) des océans.

L’industrie pétrolière participe activement à cette destruction, en forant sur des zones proches des fonds coraliens. Cette industrie pose un grand danger en cas d’accident, comme nous l’avons vu lors de l’explosion de Deep Water Horizon en 2010 dans le Golfe du Mexique.

Dans les régions tropicales et subtropicales, la pêche à la dynamite et au cyanure est particulièrement destructrice. C’est cette pêche qui alimente les aquariums publics et privés. Coté pêche commerciale, les filets perdus s’agrippent aux coraux et les étouffent.

L’exploitation des coraux pour la fabrication de structures fait des ravages dans toutes les zones tropicales, on détruit des récifs entiers pour construire des complexes hôteliers. La destruction des mangroves laisse l’érosion couvrir les récifs et les étouffe.

Le tourisme de masse est aussi très agressif pour les coraux, tel qu’on a pu le voir en Thaïlande, aux Philippines, en Indonésie, mais aussi dans l’Océan Indien (Maldives, île Maurice, Mayotte…), aux Caraïbes, et dans le golfe du Mexique. Dans tous ces pays, les opérateurs ont peu de scrupules à laisser les touristes casser, collecter et polluer les coraux.

Aujourd’hui, nous nous devons d’agir en urgence pour donner une chance aux générations futures de profiter d’océans sains et productifs, et permettre au milliard d’individus dépendant directement des coraux de vivre de leurs ressources naturelles. Gouvernements et industriels doivent s’investir dans ces programmes.

C’est l’objectif de TIOMAN LOVERS SAS. Peu couteux et avec une vision à long terme, le protocole développé par Ocean Quest Global permet de restaurer ces trésors de la nature. Ne restons pas les bras croisés, agissons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *