Situation actuelle des coraux

Temps de lecture 2 minutes

Construisant les plus grands édifices de la planète, les coraux n’occupent que 0.25% des océans. Ils sont responsables de plus de la moitié de l’oxygène que nous respirons et abritent 25% de la vie marine. Aujourd’hui, à cause de l’activité humaine, ils font face à de nombreux périls et sont en danger de disparition.

Les émissions de gaz à effet de serre réchauffent dangereusement les océans provocant un blanchiment anormal des coraux (le Bleaching). La hausse des océans et la plus grande violence des tempêtes font de gros dégâts sur les barrières coralliennes.

Les cocktails de produits chimiques rejetés en mer ont un impact particulièrement destructeur en modifiant l’acidité (le Ph) des océans.

L’industrie pétrolière participe activement à cette destruction, en forant sur des zones proches des fonds coraliens. Cette industrie pose un grand danger en cas d’accident, comme nous l’avons vu lors de l’explosion de Deep Water Horizon en 2010 dans le Golfe du Mexique.

Dans les régions tropicales et subtropicales, la pêche à la dynamite et au cyanure est particulièrement destructrice. C’est cette pêche qui alimente les aquariums publics et privés. Coté pêche commerciale, les filets perdus s’agrippent aux coraux et les étouffent.

L’exploitation des coraux pour la fabrication de structures fait des ravages dans toutes les zones tropicales, on détruit des récifs entiers pour construire des complexes hôteliers. La destruction des mangroves laisse l’érosion couvrir les récifs et les étouffe.

Le tourisme de masse est aussi très agressif pour les coraux, tel qu’on a pu le voir en Thaïlande, aux Philippines, en Indonésie, mais aussi dans l’Océan Indien (Maldives, île Maurice, Mayotte…), aux Caraïbes, et dans le golfe du Mexique. Dans tous ces pays, les opérateurs ont peu de scrupules à laisser les touristes casser, collecter et polluer les coraux.

Aujourd’hui, nous nous devons d’agir en urgence pour donner une chance aux générations futures de profiter d’océans sains et productifs, et permettre au milliard d’individus dépendant directement des coraux de vivre de leurs ressources naturelles. Gouvernements et industriels doivent s’investir dans ces programmes.

C’est l’objectif de TIOMAN LOVERS SAS. Peu couteux et avec une vision à long terme, le protocole développé par Ocean Quest Global permet de restaurer ces trésors de la nature. Ne restons pas les bras croisés, agissons.

Notre objectif : Sauver les coraux

Temps de lecture, 3 minutes. Bienvenue sur la première publication de notre blog. Nous vous faisons découvrir nos activités et comment vous pouvez agir. Vous y trouverez des détails sur nos actions, des nouvelles scientifiques importantes au sujet des coraux et des projets en cours.

L’enjeu environnemental

Vous savez déjà probablement que les coraux sont des animaux, et qu’entre autres, ils sont responsables, associés avec une algue, de plus de la moitié de notre oxygène. Ils régulent notamment le Ph des océans. Ce sont les plus grandes structures de colonies du règne animal. Ils abritent 25 % de la vie marine et sont la pouponnière de myriades d’individus. Si ce n’est par des catastrophes naturelles (tsunamis, tempêtes), les coraux sont principalement agressés par l’activité humaine : certaines formes de pêches et de captures, rejets chimiques et dérivés du pétrole, eaux usées, plastiques (8 milliards de tonnes par an), tourisme de masse et réchauffement climatique.

Les enjeux économiques et sociaux

La vie d’un milliard d’humains dépend directement de la bonne santé des récifs. Car quand les coraux meurent, les animaux disparaissent, ne trouvant plus protection ni nourriture. L’effet est sans appel, le Ph des océans se dégrade, la faune marine s’éteint car les chaines alimentaires sont rompues et les populations côtières perdent leur principale ressource économique. Barrière naturelle protectrice de l’érosion due aux tempêtes et à la hausse des océans, les coraux n’agissent plus et la dégradation des littoraux s’accélère.

Comment sauver les récifs

Sans une participation générale, se lancer dans un projet de restauration ne rime à rien. Mais ensemble, tout est possible !

L’implication des communautés et autorités locales est indispensable. Une fois ces premières conditions remplies, un bon projet doit prendre en compte les données de base, tels que la température de l’eau, son Ph, les courants, les matériaux de base (présence de calcite, aragonite, coraux cassés mais vivants etc…). Si tous les critères sont réunis, la réhabilitation d’un récif a 80% de chances de réussite.

C’est la mission que s’est donné notre société la SAS TIOMAN LOVERS. En formant les communautés locales, des passionnés, des teams d’actions, des centres de plongée, des étudiants scientifiques et chercheurs, des agents gouvernementaux. Nous intervenons dans des projets au cœur de parcs maritimes, comme par exemple en Malaisie ou en Thaïlande, ou la prise de conscience et l’implication générale est importante.

Le protocole de réhabilitation des récifs coralliens que nous utilisons est celui d’OCEAN QUEST®, le seul protocole entièrement organique approuvé et utilisé par l’association de défense des océans reconnue de tous SEA SHEPHERD®.

Vous pouvez agir

Devenir jardinier des coraux : nos formations sont ouvertes à tous à partir de 10 ans. (Voir les conditions sur Coral Propagator).

Rejoignez le mouvement, devenez, vous aussi, un jardinier des coraux OCEAN QUEST®/SEASHEPERD DIVE® avec la SAS TIOMAN LOVERS  (voir nos conditions sur notre site Coral Propagator ).

La SAS TIOMAN LOVERS® vous propose des formations sur les lieux des projets et, depuis peu, vous permet de préparer la partie théorique à partir de chez vous. Visitez notre page dédiée : https://www.coralpropagator.com/les-jardiniers-des-coraux/

Par ailleurs, des hôtels, des centres de plongée, des associations font appel à nos services dans le cadre de formation et de soutien opérationnel. Nos opérations en Malaisie ont été présentées au salon de la plongée 2020. Malheureusement, à cause de la pandémie mondiale COVID19, nous n’avons pu être opérationnels durant toute cette année. Espérons que la situation s’améliore rapidement.

Il y a plusieurs manières pour s’investir dans la réhabilitation du corail, les principales actions possibles sont les suivantes :

  • Choisir un projet en cours (liste sur demande) et s’y rendre pour participer activement après avoir été formé
  • Créer et réaliser un projet de réhabilitation du corail avec notre appui technique et logistique
  • Financer une étude pour un projet, nous la réaliserons pour vous

Alors n’hésitez plus, agissez  ! Contactez-nous